2020 marque l’année du lancement de notre vélo Le Cafe Racer.

2019 était consacré au processus de réflexion autour du design du vélo avec les premières esquisses et les premiers prototypes. On vous en dit un peu plus sur ces différentes étapes.

A l’origine, on avait envie de faire un vélo qui ne ressemble à aucun autre, un vélo unique, qui ne laisse personne indifférent. Le créateur Frank est particulièrement attiré par l’univers sportif de l’automobile et de la moto et avait l’idée de créer un objet qui reprenne à la fois les codes du monde de la moto tout en restant un vélo.

Le premier concept est parti de l’idée de fabriquer un châssis poutre ultra costaud avec batterie Lithium intégrée. C’était plutôt facile à produire mais il manquait vraiment « l’âme » du café racer.

Frank a alors pris contact avec un ami designer pour mettre au point Le Cafe Racer, Antoine. Au départ, il n’avait rien du vélo que vous connaissez aujourd’hui puis on s’en est rapprochés de plus en plus.

On a d’abord décidé d’extérioriser la batterie Lithium pour faciliter le montage et l’entretien du futur vélo. On a affiné le cadre aussi.

A ce stade, le vélo se rapprochait de ce que l’on voulait mais ne correspondait pas tout à fait à l’idée folle que l’on s’en était faite au départ, d’un bike totalement hors-normes qui ferait se retourner les passants. On a alors fait appel à l’ensemble de l’équipe pour recueillir toutes les idées possibles et imaginables, bonnes et moins bonnes, un vrai brain storming du vélo.

Entre le premier dessin et la version finale, le processus a pris environ 4 mois puis on a transmis les dessins à notre ingénieur maison : Eric. Son objectif était de transformer les dessins 2D en dessins 3D et de vérifier la résistance mécanique du vélo.

C’est là que Philippe a été embauché pour transformer le dessin en 3D en réalité. Soudeur et designer pour différents projets artistiques sur Bordeaux, il a apporté quelques idées qui ont amélioré encore l’esthétisme du vélo.

Après avoir choisi les matériaux : des tubes Alu 6061 T6 de qualité aéronautique, nous avons monté l’atelier de soudure et Philippe démarrait la création du tout premier prototype.

Cela nous a pris 2 mois supplémentaires pour modifier, corriger et adapter notre prototype. Deux roues, un guidon et des pédales plus tard, on faisait nos premiers tours de roue, pas peu fiers de chevaucher notre destrier.

Si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, vous connaissez la suite de l’histoire : tests de peinture, recherche d’un phare avant et d’un éclairage arrière ainsi que d’autres accessoires, tests de différentes selles de différentes couleurs et présentation du vélo à l’Eurobike en septembre, l’événement vélo de l’année pour tous les professionnels du secteur.

C’était la première vraie sortie du bébé et sa confrontation au regard du public. Les avis des visiteurs étaient unanimes et nous ont bien porté pour la suite du projet car le plus difficile reste à venir : l’homologation du vélo et le lancement de la production.

Il ne reste donc plus que quelques mois avant le lancement officiel du vélo, prévu au printemps 2020.

Bonne année à tous !