Dans l’équipe Aevon Bikes, on trouve du designer fou et du concepteur de talent, mais aussi du hipster, du moustachu, du pilote et du modèle photo !

 

Pour commencer, je vous présente notre chef d’atelier, accessoirement modèle pour nos shootings photos : Clément.

Habile de ses mains, pendant son temps libre il recycle des pièces détachées de vélos pour les transformer en luminaires ou en objets de décoration, une belle démarche écolo. Il a ainsi entièrement réalisé l’éclairage d’un bar bordelais.

 

Il roule à vélo électrique équipé d’un moteur pédalier Bafang 750w depuis qu’il a rejoint l’équipe cette année et son trajet quotidien est devenu beaucoup plus agréable d’autant qu’il doit prendre le fameux Pont d’Aquitaine de Bordeaux et son petit dénivelé. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, il vient au travail à vélo pour éviter les embouteillages. Et lorsqu’il pleut vous ne pourrez pas le manquer, vêtu de son ciré jaune poussin et de son short de bain ;-).

Le reste du temps, il aime rouler à moto.

En vrai bricoleur, il a de nombreuses idées pour le futur de notre bike.

 

Nathan est notre commercial et notre second modèle photo. Vous avez pu le découvrir sur les images partagées sur les réseaux sociaux Aevon Bikes.

Fan de surf, de tatouage et aimant chiller autour d’une bière au coucher du soleil, il ne manque pas d’imagination pour développer les accessoires du vélo : le porte-surf bien sûr et pourquoi pas à terme… une moustache fixée au-dessus du phare…

Il aime la moto, surtout les modèles vintages avec un vrai univers. Le Cafe Racer rentre totalement dans cet univers un peu old school qu’il affectionne particulièrement. D’ailleurs il verrait bien une future version Scrambler de notre vélo et pourquoi pas une version chopper, ces motos américaines au look unique.

Son côté motard un peu cool est souvent ce qui lui vaut quelques taquineries de la part de son acolyte, Clément. Mais il ne se laisse pas faire.

Si vous étiez à l’Eurobike en Allemagne en septembre, il se peut que vous ayez partagé un café avec lui, peut-être agrémenté d’une petite goutte de whisky (il faisait un peu froid).

 

Frank, c’est le gourou de l’équipe Aevon Bikes, en d’autres termes le ‘big boss’. C’est de ses méninges qu’est né Le Cafe Racer après des mois de réflexion, de dessins plus ou moins réussis et d’inspiration Pinterest.

Sa passion à lui : le vélo bien sûr, mais aussi la course automobile et les vieilles voitures. Il aime bien récupérer certaines idées de design du monde du sport automobile pour les réutiliser dans le concept de notre bike.

Même s’il reste sérieux et professionnel, l’idée d’un support pour pouvoir transporter un pack de bières sur Le Cafe Racer c’est son idée :-). Il garde aussi en réserve une idée de vélo-bar.

 

A la conception, on retrouve notre Géo Trouvetou, Eric : ingénieur. Dans l’ombre de son atelier, il participe activement à l’élaboration du prototype de notre vélo et doit souvent trouver des compromis entre faisabilité du bike et idées folles de l’équipe.

Pendant son temps libre, ce qu’il préfère, c’est s’envoyer en l’air ! Parapentiste acharné, il a plus de 1000h de vol à son actif et pourrait vous raconter une petite anecdote de la fois où il est resté perché sur un rocher en pleine mer pendant plusieurs heures.

Il vient travailler tous les jours avec un vélo couché électrique fabriqué entièrement de ses mains, à partir d’un vélo pliant. Une oeuvre d’art un peu folle mais qui lui permet de faire 52km par jour quand même…

 

A ses côtés, Philippe, notre designer et soudeur. Véritable artiste, Frank dit de lui qu’il est capable de travailler le métal par la pensée !

Lui aussi a dû trouver des compromis entre ce que nous voulions faire et ce qu’il était possible de faire, pas toujours facile.

Cycliste également, Philippe vient travailler tous les jours à vélo et sans moteur s’il vous plaît !

 

Marieke, assistante commerciale et marketing, mais aussi responsable des achats, notamment de toutes les pièces et options qui composeront Le Cafe Racer final.

Venue tout droit du plat pays du nord, elle aime bien faire du vélo. S’il ne pleut pas. De préférence avec un petit moteur électrique et plutôt sur un vélo bien droit, type hollandais avec un guidon extra large.

Son idée pour le prochain shooting photo : aller directement shooter Le Cafe Racer chez un tatoueur. Et on a déjà trouvé l’heureux élu qui nous prêtera son local le temps de quelques photos. Images à suivre très prochainement….