Le Cafe Racer a fait une petite visite au salon de tatouage Le Sabot du Pape (Wonzu pour les intimes) le temps d’un shooting photo. Un lieu sur mesure pour y poser le vélo.

Dans cet espace cosy à Bordeaux, le vélo a pris la pose entouré de notre équipe et du tatoueur qui ont pris plaisir à se laisser photographier.  Avec son design unique, le vélo pourrait bien devenir un objet de décoration à part entière, posé à côté d’un juke box ou d’un flipper. Il trouve naturellement sa place dans un univers aux influences un peu old school ou vintage.

A l’occasion de cette rencontre, nous avons posé quelques questions à notre tatoueur pour mieux connaître l’univers du tatouage.

      • Quand avez-vous ouvert ce salon ? Quelle formation faut-il pour devenir tatoueur ?  

      Nous avons ouvert le salon en 2017 avec Arnaud (Le Daron) et Pauline (Palva).  Je suis issu de l’architecture et du design, j’ai fait un gros virage vers le domaine du tatouage. J’ai toujours dessiné et réalisé des illustrations mais en terme de « formation » c’est sur le tas !

      • Qu’est-ce qui vous a attiré dans le métier de tatoueur ?   

      J’aime explorer toutes les possibilités de s’exprimer sur la peau (des deux points de vue : client et tatoueur) et le côté ancestral de l’acte du tatouage. On perdure une tradition qui existe depuis l’histoire de l’humanité. Cette phrase il faut la lire avec la voix de Morgan Freeman :-).

      • Quelle est votre clientèle ? Confirmez-vous la tendance qui dit que quelqu’un qui se fait tatouer une première fois revient forcément une seconde fois ?  
      Ma clientèle est très variée, il n’y a pas vraiment un profil type. Et oui, on y revient toujours c’est comme avec les chips :-).

       

       

      • Quelle partie du corps les gens se font le plus tatouer aujourd’hui ?

       Je dirais les avant-bras.

      • Quel est le style de dessin que vous préférez réaliser ?

      Mon style c’est de contraster avec des fatlines (traits gras), des finelines (traits fins), des applats de noir, et des ombrages doux : les photos parleront d’elles-mêmes.

       

       

        

      • Il y a de plus en plus de tatoueurs aujourd’hui, qu’est ce qui vous différencie des autres ?

      Il y a plus de tatoueurs, parce qu’il y a plus de tatoués. Je ne saurais pas dire ce qui me différencie des autres. En tout cas je bosse dur et j’apprends de nouvelles choses tous les jours.

      Je roule déjà avec un 600 scrambler et je serais ravi de rouler avec Le Cafe Racer, j’aurais de la place je ne m’en fais pas !

      Retrouvez Wonzu sur Facebook ou Instagram.

      Nous avons mis en scène Le Cafe Racer dans ce salon de tatouage car il ne sera pas uniquement en vente dans des magasins spécialisés vélo mais aussi dans des concept stores. Alors, qu’est-ce qu’un concept store au juste ?

      Un concept store ou en français : un magasin concept, est un espace qui regroupe plusieurs produits sur la même thématique. Parfois le concept store peut aussi intégrer un espace restauration, toujours lié au même thème. On essaie d’y mettre en scène un univers créatif.

      On peut trouver des concept stores focalisés sur le design, le sport, la décoration, une marque spécifique ou bien l’univers vintage, l’univers des gamers etc….  Notre vélo se fondrait à merveille dans un univers old school, un espace dédié aux motards ou aux fans de café racers et c’est aujourd’hui ce que notre équipe recherche activement.

      Si vous connaissez un concept store susceptible de nous accueillir pour présenter le vélo ou simplement pour une session photo, n’hésitez pas à nous le présenter.